Adieu lait, beurre et camembert ou pourquoi j’ai décidé d’arrêter les produits laitiers

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » , si tu lis cette phrase avec la petite musique dans la tête c’est que tu as certainement déjà vu la petite pub du lobby laitier pour t’expliquer pourquoi c’est tellement important de consommer du lait et ses dérivés.

Pendant longtemps j’ai été une IMMENSE buveuse de lait (genre 1L ça me faisait deux petit dej’…), j’aimais beaucoup le fromage et chez moi la cuisine était au beurre ou n’était pas. En bref pendant des années j’ai consommé des quantités industrielles de lait.

Sauf que voilà, aujourd’hui je ne consomme plus qu’un tout petit peu de fromage quand je suis chez des amis ou au restaurant par exemple et à terme j’aimerais m’en passer totalement.

Pourquoi diable veux-je renoncer à un des fleurons de la gastronomie française ? Vouloir se passer de produits laitiers dans le pays du fromage, ça pose question !

Pour plusieurs raisons en fait, qu’on peut résumer en deux catégories : les bienfaits pour la santé de l’arrêt du lait et les raisons éthiques. J’avais déjà un peu abordé la question ici mais je voulais approfondir sur ce sujet.

Les bienfaits sur ma santé

Je tiens tout d’abord à préciser que je ne suis pas nutritionniste ou médecin et que je me base exclusivement sur mes lectures et mon expérience personnelle.

Tout a commencé il y a environ un an, j’ai eu des problèmes de peau assez embêtant (comprendre : je ressemblais à un clafoutis à la cerise) en plus de problèmes digestifs récurants. Je ne voulais pas prendre les Roacutanes et autres bazookas chimiques du même genre et j’ai donc commencé à chercher d’autres solutions pour me débarrasser des intrus. C’est comme ça que je suis tombé sur une vidéo de Coline où elle parlait de ses problèmes de peau et de l’incidence que les produits laitiers pouvaient avoir sur l’acné. Le lait de vache (ou de chèvre) est fait pour nourrir le petit de celle-ci et pas un humain, adulte de surcroît. Surtout que comme toute mammifère qui vient d’avoir un petit (non les vaches ne produisent pas du lait comme ça, en permanence pour le donner généreusement aux humains !) son sang, et par conséquence son lait est bourré d’hormones, en plus de celles qu’on lui injecte pour qu’elle produise toujours plus de lait. Je vous le donne en mille, qu’est-ce qui favorise le plus l’acné ? Les HORMONES ! Petit rappel : les hormones ce sont des substances sécrétées par le corps qui remplissent pleins de fonctions différentes surtout au niveau de la reproductions et qui se déchainent à l’adolescence, pour faire pousser les poils, les seins, faire apparaître les règles et aussi les boutons ainsi que tout un tas de joyeusetés…

Quand j’ai vu cette vidéo, si je vivais dans un cartoon on aurait vu la petite ampoule au dessus de ma tête. J’ai décidé de faire un test : 3 semaines sans produits laitiers, histoire de voir ce que ça donnait. Et là… MIRACLE ! Mes boutons avaient presque tous disparus au bout des trois semaines et je n’avais plus ces horribles sensations de ballonnement qui me poursuivait depuis plusieurs années. Pas besoins d’avoir fait bac +10 pour comprendre : non seulement mon acné était liée aux hormones et aux produits laitiers mais en plus j’ai réalisé que je suis intolérante au lactose. Du coup fini le demi-litre de lait le matin etc. Je ne mangeais plus qu’un peu de fromage en les choisissant soigneusement, camembert et autres fromages affinés qui du fait du temps passé à l’affinage ne contiennent plus ou presque de lactose que je digère sans difficulté.

Alors pourquoi vouloir arrêter complètement les produits laitiers ? C’est là que commence la deuxième partie de l’histoire, celle qui concerne le raisonnement éthique et qui est beaucoup plus récente.

Les raisons éthiques

 

Quand on devient végétarien, comme le disait Marguerite Yourcenar, on refuse « de digérer des agonies ». Malheureusement on se rend compte qu’il n’y a pas que ça de problématique. Puisqu’une vache ne peut produire du lait que si elle a un petit, et que ce lait est utilisé pour nous nourrir, cela veut dire qu’on enlève le lait de la bouche d’un veau. Cette situation fait émerger un cas de conscience : est-ce moralement acceptable qu’une vache doive tout les ans mettre au monde un veau qui lui sera retiré juste après la naissance, avec toute la souffrance que cela implique pour elle comme son petit, jusqu’à n’en plus pouvoir et finir comme son petit en steak ou escalope dans l’assiette de quelqu’un ?  Retour case départ sans passer par la case prison et sans toucher la cagnotte. Parce que dans le fond en schématisant beaucoup on retourne au point de départ puisque cela revient à cautionner un système qui maltraite puis tue un animal exactement comme pour manger de la viande. Je ne peux m’empêcher de me mettre à la place de cette vache à qui on enlève son petit juste après sa naissance. Face à une telle violence et à une telle injustice, je serais dévastée. C’est le genre de vie que je ne souhaiterais même pas à mon pire ennemi. Pourquoi alors l’infliger à un être sensible au même titre que moi et qui n’a rien fait de mal à personne sinon de naître vache dans un monde d’hommes ? Habitude, goût… ces arguments me semblent insuffisants face aux souffrances et aux vies en jeu.

Dans l’usine de conservatisme de mon cerveau, il y a pénurie d’excuses.

Surtout que les alternatives ne manquent pas, quand on a plus d’essence on passe à l’électrique. Et pour moi l’électrique alimentaire ce sont mes petits faux-mages (faut vraiment que je me mette à les faire maison !), les laits et crèmes végétaux.

Adieu lait, beurre et camembert, avec mon intestin et ma conscience on change de crèmerie, les prix seront peut-être plus salés mais le goût sera moins amère.

P.S : bravo si vous avez lu cette article jusqu’au bout ! Tant que vous êtes encore là dites moi ce que vous pensez des produits laitiers en commentaire !

5 réflexions sur “Adieu lait, beurre et camembert ou pourquoi j’ai décidé d’arrêter les produits laitiers

  1. Je suis devenue végétalienne une semaine après être devenue végétarienne et pourtant, avant, j’adorais les produits laitiers en général et les fromages en particulier ! Je n’avais pas de problèmes de digestion autre que « digérer des agonies », justement. Depuis, je me passe plutôt bien du fromage (j’aimerais beaucoup faire des fromages végétaux moi-même, j’ai déjà tenté une fois et… ai tout mangé d’un coup !), ma petite famille a adopté les Melty et autres Vegusto, bref tout roule. Et je suis contente pour toi que tu ne ressembles plus à un clafoutis ! 🙂

    J'aime

  2. Bonsoir,
    tu as tout a fait raison, quand on y pense, on a plu envie de manger de viande, ni les autres produits animalier, mais je trouve que c’est très dure de se priver du fromage du beurre, ou bien du lait !, moi je ne suis pas végétarienne, je ne me prive de rien, mais je mange vraiment de petites quantités de viandes , d’œufs, et je ne peux pas m’en passer le matin de ma grande tasse de café au lait,
    je te félicite pour ton courage, ce n’est pas facile comme décision, mais tu as fait le bon choix

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir,
      C’est sûr que ce n’est pas facile tout les jours mais il faut le faire à son rythme 😉 je n’y suis pas passer du jour au lendemain ça m’a pris environ un an et je suis fière d’y être arriver 🙂 les choses changent au fur et à mesure, il y a deux ans j’aurais dit pareil ! Et depuis j’ai découvert le lait de riz qui est super dans mon café matinal :p !
      Belle soirée
      Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s